Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

CRC : Etudes

CALICOROS CARDIC
CARDIC :
 Evaluation de la prise en charge du risque CARdiovasculaire chez les patients avec un DIabète de type 2 dans la pratique quoitidenne des Cardiologues.

Laboratoire : PFIZER

Coordonnateur CNCF :  Serge KOWNATOR

Date de mise en place : juillet 2005

Etat d’avancement de l’étude :

  • Octobre 2005 : un mailing général est prévu car dans la nouvelle configuration où CNCF / CRC gère l'étude, nous devons avoir un listing de membres du CNCF participants. Pour ce faire, il est rappelé aux Présidents d'Associations d'adresser leur listing, logo et cotisations au plus vite.
  • Avril 2006 : la mise en route a été retardée pour des raisons administratives. Il est prévu de relancer les 460 cardiologues ; 220 ont commencé l'étude, la date limite d'inclusion est fin juin 2006. L'implication des régions a été modeste et avait été, devant la rapidité de mise en route de Cardic, moyennement organisée. Tout doit être terminé fin juillet 2006.

 

2. Enquête pratique échocardiographie en ville

Laboratoire : Sanofi-Synthélabo

Coordonnateur CNCF : Pascal PONCELET

Date de mise en place : début 2004

Etat d’avancement de l’étude :

  • Janvier 2004 : il sera remis pour les réponses à cette enquête un ouvrage d'échocardiographie de très grande qualité (Eric Abergel, Raymond Roudaut, Ariel Cohen , Pascal Guéret)
  • Juin 2004 :  les cahiers pour l'enquête viennent d'être terminés, vont être envoyés d'ici peu. Un livre d'écho en 3 tomes sera donné en échange. Un certain nombre de livres est mis à disposition du CNCF qui réfléchit à une action.
  • Octobre 2004 : le questionnaire commence à être distribué (Sanofi Aventis). L'approche de nos pratiques est assez fouillée. La remise d'un double ouvrage sur l'échocardiographie tout à fait exceptionnel devrait être la référence. La publication est envisagée au congrès d'écho de juin 2005 à Paris.
     

3. Enquête HTA en ville

Étude pharmaco-épidémiologique un jour donné concernant des patients hypertendus consultant le cardiologue de ville.

Laboratoire : Sanofi-Synthélabo

Coordonnateurs CNCF : Pascal PONCELET et Gérard JULLIEN

Coordonnateur Laboratoire : Dr Laurence BLOCQUEL - Direction des Opération Cardio-Vasculaires

Etat d’avancement de l’étude :

  • Juin 2004 : enquête de pratique, terminée réunion pendant l'ESH, communication pour les journées de l'HTA
  • Octobre 2004 : étude terminée, abstract envoyé aux Journées d'Hypertension : 500 cardiologues, 6 000 patients à un jour donné. Il sera intéressant de comparer avec l'étude d'il y a 8 ans avec Servier

 

4. FALSTAFF

Fibrillation AuricuLaire et Stratégie Thérapeutique Antithrombotique en France
Observatoire national des modalités de prise en charge thérapeutique du risque thrombotique dans la Fibrillation Auriculaire permanente en ambulatoire.

Laboratoire : AstraZeneca

Coordonnateur CNCF :  Maxime GUENOUN

Date de mise en place : 2002

Objectif de l'étude : décrire les modalités actuelles de la prise en charge thérapeutique de la prévention du risque thrombotique de la FA permanente, décrire les raisons du choix de la prise en charge thérapeutique antithrombotique, décrire les caractéristiques des patients présentant une FA permanente.

Etat d'avancement de l'étude :

  • Juin 2004 :  étude terminée, résultats en cours (5 à 6 000 patients sur 3 mois).  Un kit faisant la synthèse de cette étude sera à disposition pour les réunions souhaitées en région. Astra est notre partenaire dans cette étude qui prépare l’arrivée du Ximelagatran.
  • Mai 2005 : publication associée au Collège aux Journées Européennes qui reprend l'état de lieu. Un support diaporama a été présenté lors d'une soirée avc Astrazeneca. Prévoir de diffuser ce diaporama dans les Associations
  • Avril 2006 : publication acceptée


Astra souhaite un prolongement de Falstaff, ce travail de phase IV va concerner 800 cardiologues sur le ximélagatran en pratique (disponible à priori au printemps 2005). Maxime Guenoun travaille au rôle du CNCF dans cette phase IV de pratique (enquête « qualité de vie » de la fibrillation auriculaire ? très peu d’enquêtes sur ce sujet à ce jour).

 

5. Impact RECO

Etat des lieux du suivi de l’IC puis cycles de FMC sur les RPC de la SFC en partenariat CNCF / UFCV

Laboratoire :  Astrazeneca

Coordonnateur  : Pr Michel KOMAJDA

Coordonnateurs CNCF :  Patrick ASSYAG et  Jean François THEBAUT

Coordonnateur laboratoire  :  Dr Irina LEURS   -  Tél. 01 41 29 42 27

Email : irina.leurs@astrazeneco.com

Date de mise en place  :  2004

Etat d'avancement de l'étude :

  • Octobre 2004 : deuxième projet avec Astrazeneca , il concerne un observatoire sur la prise en charge de l'IC. Pour des raisons de calendrier le premier observatoire va démarrer sans l’égide du CNCF. Un an et demi plus tard un deuxième  observatoire sera mis en place avec le CNCF pour savoir si les nouvelles recommandations européennes (Avril 2005) vont changer les attitudes de prise en charge thérapeutiques. Recommandations qui feront l’objet dans l’intervalle d’un programme de FMC élaboré par un board mixte CNCF-hospitaliers.
  • Mai 2005 : enquête appréciée par  les cardiologues, avant et après les recommandations.  La première publication est prévue pour le congrès de Lyon et aux journées Jean Lenègre.
  • Octobre 2005 : L’état des lieux, première phase a été présentée lors du Congrès. La phase 2 FMC sur les recommandations européennes est en cours, quelques problèmes de coordination avec les régions sont soulignés. La phase 3 démarre en fin d’année.
  • Avril 2006 : Abstract sur la première partie a été publié, la deuxième partie est en cours de finition, les résultats seront communiqués au Congrès de Nantes en octobre prochain.

 

6. PARC

Laboratoires :  PFIZER et Parke Davis

Coordonnateur CNCF :  Serge KOWNATOR

Coordonnateur Laboratoire : Marie Catherine WIMART

Date de mise en place :  mai 2003 , recherche développée à travers une étude encore plus performante autour de l'épaisseur intima-media cartotidienne intitulée PI2 (Plaque, Intima-media, Inflammation)

Etat d'avancement de l'étude :

  • Mars 2000 : 2 laboratoires présentent actuellement l’étude PARC : Parke Davis et Pfizer qui ont depuis peu des intérêts communs. Le but est de donner une valeur normale de l’épaisseur intima média et de corréler les différentes mesures aux facteurs de risques. Parke Davis propose de former 300 cardiologues, Pfizer de même. Pour le laboratoire Parke Davis, 100 cardiologues seront formés à Marseille et 200 à Vittel ; chaque cardiologue devra examiner 25 patients, soit 7 500 patients inclus. Un logiciel sera à la disposition de chaque cardiologue. Il faudra impérativement se former lors d’une des deux sessions proposées. Il n’est demandé aucune étude de suivie. La rémunération proposée par Parke Davis est de 15 000 Fr en dédommagement de l’activité fournie, sous forme de matériel. Pour Pfizer le dédommagement proposé actuellement est de l’ordre de 10 000 Fr sous forme de matériel. La rémunération prévue pour le CNCF est de 120 000 Fr
  • Mars 2001 : selon le Dr Chevrier, l'étude se déroule bien, 1 000 patients ont été inclus, 2 malades sur une disquette. Les résultats doivent être présentés à Marseille en octobre.
  • Juin 2001 : cette étude fonctionne très bien mais de manière nominale. Certains membres du Conseil d'Administration ont été cités comme n'ayant pas commencé à inclure...
  • Septembre 2002 : en cours de rédaction, le papier soumis à l'AHA n'a pas été retenu. Il pense que cette étude devrait faire l'objet d'une publication dans des revues internationales de cardiologie qui sont très importantes et rassemblent devantage de lecteurs. La seule revue française est celle des "Archives"
  • Janvier 2004 : 180 cardiologues investigateurs, l'étude terminée est en cours de publication
  • Octobre 2004 : étude terminée soumise pour publication dans 2 journaux
  • Janvier 2005 : est soumise à circulation, malgr un démarrage difficile (problèmes techniques connus)
  • Mai 2005 : en cours d'analyse et de publication
  • Avril 2006 : publication terminée.

 

7. PARSIVAL

Laboratoire : Astrazeneca

Coordonnateur CNCF : Maxime GUENOUN

 

8. SCALE

Comparer en termes de morbi-mortalité la valeur pronostique respective de la mesure casuelle de la pression artérielle, de l'auto-mesure et de la MAPA.

Laboratoire :  GSK - GlaxoSmithKline

Coordonnateur CNCF : Gérard JULLIEN

Coordonnateur Laboratoire :  Bernard VAISSE François GEYFFIER - Frédéric GENTIN -

Date de mise en place : 2001

Etat d'avancement de l'étude :

  • Septembre 2002 :  M. Gentin précise que la première phase d’inclusion est terminée avec 2500 patients inclus. La deuxième phase (suivi) ne l’est pas tout à fait. La fin de l’étude est pour fin 2004. L’objectif était de réunir 1000 cardiologues pour 3000 patients inclus.
  • Juin 2003 : il est souligné l’importance de cette étude pour le Collège sur le plan scientifique, qui s’est beaucoup engagé ; il n’y a pas d’étude équivalente en milieu de ville ayant une telle ampleur. Le laboratoire a connu certaines difficultés au niveau de ses responsables. Le Collège sera dans une position très délicate si cette étude ne sort pas. Il va falloir se mobiliser pour relancer l’étude, mettre à jour le programme de suivi de SCALE.
  • Septembre 2003 : étude très importante pour le CNCF qu’il faut absolument mener à son terme, pour l'instant, en sommeil. Le laboratoire GSK ayant subi des changements ; une nouvelle équipe reprend les choses en mains (Denis Valet, Françoise Giraud). Une mise à jour de « l’état des lieux » a été faite et un récapitulatif de l’étude prochainement présenté. Il va falloir tous se remobiliser et bien remobiliser les autres cardiologues pour la dernière phase de l’étude.
  • Janvier 2004 : cette étude porte sur la comparaison entre la mesure ambulatoire de la tension artérielle, la mesure casuelle, et l’auto-mesure. Le terme de l'étude est prévu pour la fin de l'année 2004 ou le début de l'année 2005, la première phase de recrutement étant terminée. Il est rappelé l'investissement important du laboratoire dans cette étude et la reprise en main par Denis Vallée et Françoise Giraud. Cela implique une démarche active du C.N.C.F pour arriver à mener à  terme cette étude.
  • Juin 2004 : cette étude est en sommeil en ce moment, relance de GSK il y a quelques semaines.
  • Octobre 2004 : beaucoup de restructuration chez GSK, il semble bien que SCALE aille aux oubliettes ...
  • Janvier 2005 :  cette étude se situeà un moment opportun : recommandation en mai/juin. Retard lié chez GSK à une réorganisation. Contact : Denis VALLEE. Très forte volonté de la part du Laboratoire de terminer cette étude. Globalement  1800 patients inclus. Décision d’une lettre émise par le Collège destinée aux cardiologues pour terminer cette étude importante.
  • Mai 2005 : période de black out. Denis Vallée promet que l'étude ne sera pas lachée environ 2 000 fiches, 10% d'évènements.
  • Octobre 2005 : après une crainte de ne pouvoir rien faire, les efforts de relance ont porté leurs fruits et l'on devrait avoir des résultats intéressants. Selon les dernières fiches rentrées, les résultats devraient arriver au printemps
  • Avril 2006 : en voie d'achèvement et devrait être terminée courant 2006.


But de l'étude : comparaison des trois méthodes de mesure de la pression artérielle. Déterminer la meilleure méthode prédictive de morbi-mortalité. Il s’agit d’une étude prospective multicentrique concernant des sujets âgés à risques cardiovasculaires élevés. La période d’évaluation initiale est de 15 jours (traitement non modifié). Le suivi est de 3 ans et demi avec un recueil de données d’événements critiques, à savoir : accidents cardiovasculaires ou décès d’origine cardiaque à la 3ème, 4ème et 5ème visite.

M. Gentin présente les différents résultats de l’étude :

  • à ce jour : 78 % des centres ont recruté plus de 3 patients - 64 % sont des hommes, 36 % des femmes de 71 ans. Le critère d’inclusion de l’âge est de 65 ans, 12 % des patients inclus ne répondent à ce critère.
  • 65 % des patients inclus à V3 - 674 sur 1018 patients = 344 manquants.


On assiste à un essoufflement de l’étude…
L’avenir : V4 commence en janvier 2003 - donc bien envoyer les fiches de patients d’ici là et surtout bien les remplir (date, sexe, événement …).
Conclusion : il s’agit de données brutes. Les patients recrutés sont de « bons » patients et patients à haut risque.

 

9. SYSTOLE

L’étude SYSTOLE évalue l’impact de la pratique d’échocardiogrammes dans l’insuffisance cardiaque en fonction de son étiologie

Laboratoire : Novartis

Coordonnateur CNCF : Dr. Jean-Luc DEQUEKER

Coordonnateur Laboratoire : Inakis de REZOLA 06 64 40 02 89 et  Karine MARTIN (Resp. Gamme Tareg) 01 55 47 65 22

Date de mise en place : début 2003

Etat d'avancement de l'étude :

  • Juin 2003 : étude qui démarre, intéressante qui consiste à déterminer si le pronostic est meilleur chez des insuffisants cardiaques selon qu'ils auront eu plusieurs échocardiographies ou pas.
  • Janvier 2004 : des patients suivis pour insuffisance cardiaque et surveillés par échocardiographie ont-ils un meilleur pronostic que ceux non suivis par échocardiographie. Elle permettra également d’apprécier la place de l’échocardiographie dans le suivi de l’insuffisance cardiaque en pratique cardiologique, étude en bonne voie. Fin prévue en 2004.
  • Juin 2004 : cette étude marche bien, 3 000 patients inclus, 500 dossiers terminés et 500 en attente.
  • Octobre 2004 : 3 000 patients inclus, 814 médecins ont terminé (97% ont eu 3 patients). Etude quasiment terminée, analyse en cours avec Novartis et le board également pour un choix de revue pour la publication.
  • Octobre 2005 : 2 publication sont en cours.
Mise à jour le 20-02-2013 à 15:24:55